Les stratégies de cybersécurité indispensables aujourd’hui

Sécurité sur écran

Publié le : 30 juin 20227 mins de lecture

Le monde numérique prend actuellement une envergure telle que tout se fait désormais en passant par un réseau, que ce soit Internet ou un réseau interne à une organisation. Cela augmente en même temps le nombre de cybercrimes. Les conséquences sont que les cyberattaques contre les infrastructures informatiques et les systèmes de communication perturbent le bon fonctionnement des entreprises.

La sécurité informatique est aujourd’hui au cœur des discussions. Les cyberattaques évoluent alors que les moyens aux mains des entreprises ne sont pas adaptés. C’est pourquoi tout savoir sur la cybersécurité et adopter des mesures ne suffisent plus à toute organisation. De réelles stratégies doivent être mises en place.

Qu’est-ce que la cybercriminalité ?

Il existe différentes formes de cybercrimes. Le problème de ces dernières années était le manque de sensibilisation des personnes et des professionnels aux actes que les cybercriminels commettent sur Internet. La France est l’un des pays les plus affectés par les cybercrimes et où le taux d’incidence s’accroît année après année.

Lorsqu’un cybercriminel commet un acte de cybercriminalité, il peut utiliser un simple ordinateur portable pour voler des données d’entreprise ou collecter des informations d’utilisateurs (ex : coordonnées bancaires). Il est clair que cette activité criminelle se base sur des compétences en hacking (piratage) ainsi que l’utilisation de deux outils à savoir un ordinateur et Internet.

La cybercriminalité est définie comme un crime électronique. Il s’agit d’un crime où l’ordinateur, un périphérique réseau ou tout autre objet informatique est utilisé dans ledit crime.

Pourquoi est-il nécessaire de mettre à jour le cadre de cybersécurité ?

La cybersécurité prend de l’ampleur, ce qui implique de mettre à jour le cadre dans lequel il est mis à l’œuvre.

1.      La cybersécurité concerne la sécurité nationale

Il est aujourd’hui important d’adopter un changement de stratégie de cybersécurité, notamment à cause de l’évolution de la doctrine militaire qui implique une amélioration du commandement cyber (Commandement de la cyberdéfense). Cela se traduit par la mise en place d’une infrastructure de cybersécurité efficace dans la mesure où celle-ci fait partie intégrante de la sécurité nationale.

2.      L’importance croissante de l’économie numérique

Selon le site bpifrance.fr, l’économie numérique française est bien portante et la France est l’un des pays européens leaders sur ce secteur. Le numérique représente 5,5 % du PIB, environ 70 % des entreprises françaises sont passées au Big Data, la création d’emploi compte environ 700 000 postes sur les 15 dernières années.

3.      Le cyberespace est un domaine complexe

Le cyberespace n’est plus ce qu’il était il y a encore 10 ans. En effet, il est devenu beaucoup plus complexe. Les technologies de l’information, l’Internet des Objets (IoT) qui prédomine dans le quotidien de millions de gens, l’analyse de données que les entreprises effectuent, les besoins en cloud computing ainsi que la Machine Learning (ML) et l’Intelligence artificielle (IA) ont tout bouleversé.

4.  La protection des données est un grand défi

Aujourd’hui, les entreprises attribuent autant de valeur aux profits qu’au Big Data. La raison est que c’est la nouvelle ressource leur permettant de mieux s’adapter au marché grâce à une analyse et une interprétation des données. Et les GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple) sont parmi les plus concernés par cette consommation massive de données. Cela sous-entend qu’en matière de cybersécurité, il est important d’aborder les questions relatives à la souveraineté des données, à leur localisation et à la gouvernance sur Internet.

Quels sont les défis auxquels il faut faire face avec la cybersécurité ?

Les cybercriminels innovent au fur et à mesure que la cybersécurité avance. Cela est notamment la conséquence des défis qui attendent les entreprises et gouvernements.

1.      Manque de ressources humaines

Le grand problème auquel la cybersécurité fait face est la pénurie de personnes qualifiées dans les différentes couches, des petites PME aux multinationales en passant par les organismes gouvernementaux. Cela complique la compréhension de l’aspect technique de la cybersécurité, celui qui relève des logiciels et des matériels utilisés dans tous ces secteurs.

À part cela, peu de professionnels sont compétents sur les technologies de pointe comme l’Intelligence artificielle, le blockhain (BTC), le Machine Learning, l’analytique, le cloud computing, l’internet des objets, etc.

Selon PwC, il y a un manque de compétences dans le domaine de la cybersécurité en France avec environ 5000 postes à pourvoir. En outre, des enquêtes faites auprès des entreprises françaises révèlent que près de 45 % d’entre elles arrivent à peine à pourvoir les postes qu’elles proposent.

2.      Absence de cyberdéfense active

L’Union européenne manque de dispositifs comme d’experts pour mettre en place une cyberdéfense proactive. Le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) est déjà un grand pas en avant. Mais, il y a encore d’autres outils qui doivent être déployés.

3.      Dépendance à l’égard d’autres pays pour les outils de cybersécurité

Au niveau des utilisateurs lambda, les outils de cybersécurité sont encore développés par d’autres pays. Et dans certaines organisations, il y a aussi une dépendance à des entreprises de la tech étrangères. La conséquence de cela est une vulnérabilité face aux cyberattaques extérieures.

Plan du site